Herman, Els et Marie : trois générations d’amour du métier

Il y a plus d’un demi-siècle, Herman De Ceuster fondait « De Ceuster Grondontsmetting ». Aujourd’hui, l’entreprise constitue un sous-traitant spécialisé actif dans le domaine de l’horticulture, de l’infrastructure et de la pose de terrains de sport et de loisirs.

À côté de son entreprise, Herman a une fille, Els De Ceuster. Sa fille a été bercée et plongée dans le monde de la préparation du sol. Elle a grandi parmi les professionnels et les machines. Toutefois, l’histoire ne s’arrête pas là, car Marie, la fille d’Els et la petite-fille d’Herman, a également rejoint l’aventure. Aujourd’hui, les trois générations travaillent côte à côte au sein de l’entreprise. Els est gérante, Marie est responsable des plannings et Herman est conseiller.

Herman, vous devez être extrêmement fier que votre fille et votre petite fille aient suivi vos traces ?

Herman : Absolument. Je trouve que cette ambiance familiale dans l’entreprise est très importante. Il s’agit de valeurs positives qui rayonnent à la fois sur nos collaborateurs et sur nos clients. Je suis bien entendu extrêmement fier qu’Els et Marie travaillent sous le même toit.

En avez-vous toujours rêvé ?

Herman : Je suis ravi qu’Els fasse pérenniser l’entreprise, mais je ne l’y ai jamais obligée. Il faut faire ce que l’on aime, car ce n’est qu’à ce moment-là que l’on travaille bien.

Els, y étiez-vous prédestinée ?

Els : Non. Il y a cinq ans, si vous m’aviez dit que j’allais être aux commandes de De Ceuster, je ne vous aurais pas cru. J’ai travaillé au sein de DCM (De Ceuster Meststoffen). Il y a trois ans, lorsque mon père m’a demandé de devenir directrice, je suis une nouvelle fois tombée amoureuse de l’entreprise. J’ai été élevée ici avec mon frère et ma sœur, entre les machines. Je me souviens encore que quand j’étais « petite », je complétais les « bons ». Tout me semble encore très familier maintenant que je suis de retour. Des professionnels d’autrefois travaillent d’ailleurs encore ici. Cela en dit long…

L’histoire se répète…

L’histoire se répète-t-elle ?

Els : Oui, et j’en suis ravie. Ce qui est aussi particulier, c’est que lorsque j’ai pris la relève, j’ai demandé à Marie de venir m’aider. Depuis, elle travaille ici comme si elle l’avait toujours fait. C’est également grâce à cela que cela fonctionne parfaitement. Il y a une petite année, j’ai repris l’entreprise et en suis devenue l’entière propriétaire.

Marie, votre histoire est très semblable, n’est-ce pas ?

Marie : Tout à fait. Je connais aussi de nombreux collaborateurs d’autrefois, comme Rachid, Willy, etc. Au début, je ne venais que deux jours pour gérer la facturation, mais très vite, je me suis sentie bien. L’ambiance, les collègues, etc. me plaisaient. Aujourd’hui, je m’occupe également des plannings et j’apprends ainsi à connaitre la firme sur le bout des doigts. De Ceuster est une grande entreprise, mais n’est toutefois pas une multinationale. La petite échelle de l’entreprise me parle énormément aujourd’hui, car nous formons une famille agréable et très soudée.

Et en même temps, votre mère est également « votre chef » :-). Comment cela se passe-t-il ?

Marie : (Rire général) C’est spécial, mais j’entretiens également un lien particulier avec ma mère. Nous pouvons tout nous dire. De plus, elle me laisse également beaucoup de libertés et je ne lui fais pas immédiatement rapport de tout. C’est bien ainsi. Je ne suis pas vue non plus comme « la fille de », mais comme Marie. 

Herman : Et elle a aussi immédiatement été bien accueillie au sein de la firme :-). Je pense que cela vient également du fait qu’elle partage nos valeurs. Elle aborde le personnel, les clients et les fournisseurs très humainement et sincèrement. Ce respect pour l’autre caractérise notre entreprise familiale. C’est pour cela que cela fonctionne.

Els : Oui, elle fait cela incroyablement bien. On nous a inculqué ces valeurs depuis notre plus jeune âge. Si l’on respecte les autres, ils nous respecteront en retour. Le planning n’est pas la tâche la plus simple au sein de l’entreprise. Il s’agit du cœur de notre firme et ce n’est pas toujours facile. Marie travaille si bien que nos collaborateurs lui disent « Chapeau », surtout à son âge.

Marie : Je côtoie de nombreuses personnes, ce qui me permet de très bien apprendre à connaitre tout le monde. C’est ce qui me plait autant. J’en apprends énormément.

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre

Est-ce le secret de la réussite de De Ceuster ?

Herman : Oh oui, très certainement. J’ai toujours essayé de traiter nos collaborateurs et nos clients de façon juste, et d’aider les clients au maximum. Et cela n’a rien à voir avec l’aspect financier. Se renforcer mutuellement, se soutenir, donner et recevoir d’une manière correcte et ensuite, le reste vient de lui-même.

Els : Oui, c’est 100 % vrai. Le meilleur compliment que l’on peut me faire est de me dire que la pomme ne tombe jamais loin de l’arbre. Et ce qui beau dans cette histoire, c’est que les origines de ces trois personnes sont identiques, tout comme ces valeurs. Cela ne signifie toutefois pas que nous avons les mêmes caractères . Je pense que nous sommes extrêmement complémentaires. Je suis une tornade, Marie est structurée, mais incarne la pouline aux idées nouvelles et modernes, comprend très bien les autres et a le sens du travail. Mon père est plutôt le rocher et prodigue ses conseils. Enfin, nous bénéficions d’une dynamique unique.

Mon père m’a également appris à écouter le client et à l’aider davantage. Sur le moment, ce n’est pas toujours la solution la plus rentable, mais sur le long terme, cela l’est. Il m’a également appris à vouloir aller de l’avant. Il a toujours été fort pour cela.

En fait, l’on peut tout ramener à vos principes fondateurs ?

Els : Tout à fait, ils sont très simples, mais ils constituent l’image que nous souhaitons incarner. Nous disposons d’une base stable, nous gardons les pieds sur terre et nous remuons ciel et terre pour nos clients. Ce dernier point est très important. Nous souhaitons constamment continuer à aller de l’avant avec nos clients. Nous travaillons sur des projets innovants, dont je suis ravie. Aujourd’hui, un horticulteur constitue également un entrepreneur. Nous voulons les soulager, mais nous souhaitons également rester à la page des évolutions du secteur pour eux. 

Herman : Els bénéficie également d’une formidable équipe. Geert, Jan et Wim sont responsables de nos trois secteurs, et Hugo, le boute-en-train, se charge de notre « Atelier De Ceuster » et est un grand spécialiste des machines. Puis il y a bien entendu ceux qui font de ce rêve une réalité au quotidien.

Els : C’est une équipe fantastique qui montre qu’elle va de l’avant. Tout le monde a la même motivation et fait avancer la machine. Quelle sensation agréable !

Tout est possible

Que réserve l’avenir ?

Els : Je pense que nous pouvons dire que notre parc de machines nous démarque de la concurrence. Nous essayons toujours de devancer le marché et investissons pleinement dans les dernières technologies. Nous voulons sans cesse être les pionniers. Cette valeur est ancrée dans notre ADN.

Marie : Nous effectuons à la fois un travail manuel et mental. Nous réfléchissons, imaginons des solutions et les appliquons sur le terrain. Nous sommes très rigoureux à cet égard. Nous sommes très proches de nos clients, afin qu’ils puissent se développer. Et de cette façon, nous sommes également en évolution constante. 

Herman : C’est actuellement le cas dans le département Infrastructure. Les clients voient également ce que nous possédons, aussi bien en ce qui concerne les machines équipées de nos stations totales qu’en matière de professionnels. J’ose le dire : le travail que nous fournissons est effectué au millimètre près. C’est ce qui fait la différence.

Els : Je me dis toujours que tout est possible, qu’il faut continuer de rêver et de réaliser ces rêves. Nous devons continuer de nous renouveler et d’investir dans l’innovation et dans nos professionnels ! Dans notre branche d’activité, c’est fondamental. 

Herman, quel rôle assumez-vous encore ?

Herman : Els et son équipe ont pris la relève, mais je continue de jeter un œil et d’aider si besoin.

Els : Mon père est notre meilleur ambassadeur. Nos professionnels aiment le croiser sur le terrain. 

Marie : C’est vrai. Nos collaborateurs apprécient qu’Herman s’arrête pour observer un projet. Il reste très impliqué. C’est beau à voir.

En conclusion, vous êtes tous les trois fiers de vous et de De Ceuster ?

En chœur 🙂 : Oui, parfaitement !

Els : Nous sommes fiers et reconnaissants.


Lire en plus...

Copyright © 2022 De Ceuster nv - All rights reserved